CHRONIQUES D’UNE MORT PROGRAMMÉE

chroniques...

CARTE DES PROJETS ÉOLIENS DE SUISSE
DOSSIER DE PRESSE DE PAYSAGE LIBRE
MANIFESTE A SIGNER DE TOUTE URGENCE

****************************************************

SCOOP 1
.
Une sommité mondiale de l’acoustique dénonce les mesures acoustiques frauduleuses faites par le gouvernement danois pour accorder aux aérogénérateurs des standards de bruit moins sévères que ceux appliqués aux autres industries.
Le Danemark, cité comme exemple par les promoteurs de l’éolien en Suisse applique des limites de bruit de 30dB(A) pour les aérogénératrices et de 20 dB(A) pour les autres industries! Alors que ce devrait être 20dB(A) pour toutes les sortes d’industries!
En Suisse, les limites admises sont de 45dB(A)!!! C’est une plaisanterie!!!
La Communauté européenne admet un sommeil perturbé si le bruit ambiant dépasse 45 dB , mais 35 dB est la valeur reconnue par l’Organisation mondiale de la santé.
.
Une fois de plus, tant pour les distances que pour les valeurs maximales de bruit, nous voyons que la Suisse flirte avec des limites proches du laxisme irresponsable et coupable. A quand un pays qui prend ses responsabilités?
.
.
.
******************************************************
.
.
.
COMMENT SAINTE-CROIX S’EST FAIT AVOIR…
.
Viennent de sortir le 1er février 2012, les nouveaux tarifs en vigueur pour les rétributions à prix coûtant.
.
On y apprend que la Confédération lâche en quelque sorte le solaire puisqu’elle baisse son soutien de 18 %, argumentant une baisse des coûts sur le marché. Je rappelle que l’entreprise suisse Flexcell, sise à Yverdon se bat contre un dépôt de bilan. La nouvelle norme que les promoteurs semblent appliquer désormais est d’l’importation de fournitures venant de Chine. Triste ironie. L’entreprise yverdonnoise ne goutera pas cet humour, surtout à l’heure où les socialistes et les verts ont porté l’initiative Greentech sensée encourager le renouvelable et les emplois en Suisse.
.
Mais nous y voyons surtout que la RPC pour l’éolien fait un bond de presque 20% pour passer de 18cts, tarif annoncé pour le projet de Sainte-Croix à 21.5 cts le kWh. Pour qui sait compter, la Romande gagnera donc plus d’argent avec 6 machines qu’avec 7 initialement prévues.
.
7 x 18 cts/kWh = 126
6 x 21.5 cts/kWh = 129
.
La suppression de la machine jouxtant l’hôpital ne leur apporte aucun manque à gagner. Le remaniement tarifaire est accordé avec la généreuse complicité de la Confédération qui a justifié cette augmentaton par une hausse des coûts de la branche. Or 80% des coûts d’installation proviennent du prix de la machine elle-même. Enercon, le fournisseur, est une entreprise allemande qui vend ses machines en Euros. Vous avez vu de quel manière à chuté cette monnaie. Ce qui aura aussi fait baisser le prix d’achat des machines. L’explication de la Confédération n’est donc pas convainante et pas satisfaisante. Racket légal supplémentaire du lobby éolien??? Tout est questionnable, n’est-ce pas?.
.
La Romande a présenté la suppression de la 7ème machine comme un signe de bonne volonté et d’écoute des villageois. Nous avons vu de quelle duperie il s’est agit. Le piège était tendu. La Municipalité et la moitié du village n’y ont vu que du feu. Vous connaissez la suite.
.
LES POLITICIENS SUISSES DE L’ENERGIE
.
Pour mémoire, je vous rappelle aussi les qualifications des acteurs politiques occupant des postes clefs dans le domaine de l’énergie et les responsables de l’OFEN. Question: où est le pilote?
.
.
.
****************************************************
.
.
.
DEBRIEFING II, SUITE ET FIN.
.
.
.
Image prise sur le site même du Mont de Cerfs, dimanche 5 février 2012 quelques heures après ce scrutin noir par lequel les citoyens de Sainte-Coix ont accepté, par 1103 contre 966 voix, le projet de parc éolien et son règlement communal.
.
1103+966=2069
(2069/2) = 1034.5
1034.5-966 = 68.5 donc 69 DONC MAJORITÉ PERDUE POUR 70 VOIX
.
CETTE VOTATION A ÉTÉ PERDUE POUR 70 VOIX.
.
Il s’agissait d’un VOTE CONSULTATIF.
L’arbre de cette image sera arraché pour faire place à une de 6 machines de 2.3 MW et de 138m de hauteur.
En arrière plan de cet arbre, sur les flancs Nord et Sud du Chasseron, plusieurs dizaines d’autres machines brasseront l’air mais surtout l’argent des RPC. Vous avez donc, devant les yeux, une authentique future image d’archive.

.
Vous pouvez l’imprimer et l’envoyer à :
.
Romande Energie, qui s’est déplacée, à cette occasion, en véhicule écologique poussant l’ironie à stationner son carosse devant même la boutique des opposants.

Franklin Thévennaz, syndic de Sainte-Croix et tout le corps municipal
.
– Sans oublier, son prédécesseur Monsieur Blaise Fattebert, syndic sortant.
.
– Les signataires et les initiants de la page Facebook »Eoliennes de Sainte-Croix, aussi une affaire de jeunes. »
.
– Les membres du comité de soutien au parc éolien de Sainte-Croix qui, pour certains d’entres eux, ont exhorté la population et les opposants à faire taire leur égoïsme en oubliant leur fonction au sein du conseil d’administration d’un établissement hospitalier dont les patients auront tout loisir d’expérimenter in vivo LES JOIES DU SYNDROME ÉOLIEN.
.
– Le WWF et Greenpeace qui laissent faire.
.
– La presse dans sa quasi totalité. Avec mention spéciale de mauvaise foi et de désinformation pour 24 Heures. La presse qui après avoir pris connaissance d’un nombre incalculable d’avertissements et d’informations transmises par nos soins, persiste à survoler superficiellement le sujet, au mieux, et à couvrir de manière complice, active et coupable la désinformation des promenteurs et autres distributeurs d’électricité.
.
– Monsieur Roger Nordmann et Madame Isabelle Chevalley, les deux siamois de la politique romande, spécialistes auto-proclamés en énergie renouvelable.
.
– Le Conseil d’Etat du canton de Vaud, in corpore. Ainsi que tout les politiciens de ce pays qui ne voudront pas agir sur le prix de l’electricité préférant subventionner massivement un mirage issus de l’écologisme utopique, sans désir de maitrise de l’augmentation de la consommation électrique de ce pays, et laissant le marché ouvert à toutes les plaisanteries de l’ultralibéralisme.

.
Joker pour une population qui n’a pas pris le temps de s’informer correctement sur un sujet, supputant (mais comment lui lancer la pierre?) que l’on peut accorder confiance à nos autorités garantes et détentrices des bonnes solutions et du savoir de ce qui est bon pour habitants du village, du canton et du pays. Au son des pâles, ils auront, je pense, tout loisir de méditer cette considération.
.
.
.
LES VISIONS ANTAGONISTES DU FUTUR DU VILLAGE
.
.
.
Ayant repris mes esprits et séché mes larmes , j’ai un peu survolé la presse et réfléchi à ce qu’il s’était passé dimanche. Je partage dans les grandes lignes l’analyse de ce journaliste sainte-crix sur l’antagonisme de deux visions du futur d’un village, en y apportant toutefois quelques nuances:
.
Je crois qu’un grand nombre de personnes qui ont voté oui ont simplement suivi les consignes de vote de la Municipalité, faisant acte de confiance envers les autorités. Si cela est vrai, je le regrette infiniment et déplore une certaine tendance bêlante. Mais je ne peux honnêtement pas leur jeter la pierre, ayant probablement eu la même attitude de « suiveuse de mot d’ordre » lors d’autres scrutins auquel je n’ai pas compris grand chose, m’en réferrant au « savoir » de tel ou tel parti ou explications de politicien(ne).
.
D’autres l’ont fait par écologisme et dogmatisme, sur le mode de pensée des Nordmann et Chevalley. Je m’imagine que certains d’entre eux étaient fort jeunes, allant jusqu’à écrire des courriers de lecteurs dans la presse locale en y utilisant les mêmes arguments de chantage sentimental que la Municipalité a employé pour biaiser les composantes de ce scrutin. Ils ont bien fait de parler d’égoïsme, ceux-là qui iront faire leur vie ailleurs lorsque ces machines tourneront, d’ici 10 ans.
.
Pour finir, ceux qui ont bien compris le sacrifice environnemental et les nuisances sonores, mais ont pensé qu’il s’agissait du prix à payer à la société pour notre condition d’ humain consommateur d’énergie. Ils auraient pû pousser la réfléxion jusqu’à se demander si la quantité d’énergie produite suffira à justifier le sacrifice qu’ils sont prêt à consentir…En lisant ce dossier de presse par exemple…Les Winkelried contemporains prêts à se sacrifier pour le bien commun.
.
Ceci dit le scrutin est clos, ce qui est fait est fait et chacun est responsable du choix du vote qu’il a mis dans les urnes au cours de ce VOTE CONSULTATIF.
.
Le point essentiel n’est pas à mon sens de savoir qui a voté quoi, pouquoi, comment. C’est la dernière fois que je me livrerai à ce type d’analyse sur le choix des habitants du village car cela n’apporte rien et contribue à entretenir la discorde et la zizanie. Les auteurs de ce désastre à blâmer sont la Municipalité et la Romande Energie, ne l’oublions jamais. Pardon de l’avoir fait cette fois, mais j’avais besoin de comprendre.
.
.
.
70 VOIX OU LE CHÈQUE EN BLANC DU GRAND N’IMPORTE QUOI DE L’ÉTAT DE VAUD
.
.
.
Ce scrutin était un vote consultatif, Madame de Quattro, relayée par la presse, l’a dit et répété de toutes les manières posssibles. Allant même jusqu’à déclarer publiquement que la population du village devrait être unanime pour ne pas avoir à souffrir l’implantation de ces machines.
Un vote qui n’avait d’autre valeur qu’une prise de température indicative.
Dans le journal de Sainte-Croix, la Romande Energie s’exprimait sur le futur du projet en cas de NON, comme suit:
-Si le projet est refusé, Romande Energie reviendra-t-elle dans quatre ou cinq ans avec un nouveau projet ou respectera-t-elle le verdict des urnes?
-La Municipalité s’est investie dans ce projet qu’elle juge solide et sérieux, mais elle respectera le vote. Elle ne délivrera pas de permis de construire en cas de refus de la population.
.
En lisants ces déclarations entre les lignes, je pense que tout les indicateurs étaient au vert pour imposer par la force, au nom de l’intérêt public, le parc coute que coute, si d’aventure la population avait eu le mauvais goût de voter non, ce qui s’en est fallu de peu, vous en conviendrez.
.
Un non de la population aurait permis une porte de sortie honorable à la Municipalité, laissant la peau de banane pour Madame de Quattro qui aurait eu la désagréable tâche d’anoncer aux villageois que leur volonté ne serait pas entendue. D’un autre côté, la Romande ne se mouillait pas, préparant (?) peut-être en coulisse une riposte juridique dans l’hypothèse où un forte proportion de non (>65% par exemple) aurait contraint Madame de Quattro à abandonner ce projet.
.
Ceci dit, vous connaissez le résultat:
Pour: 1103 votes
Contre: 966 votes
DIFFERENCE: 137 VOTES !
MAJORITÉ PERDUE POUR 70 VOIX

.
Vous avez vu aussi le déchainement exultatoire et général qui s’en est suivi…
24 heures en tête, Suisse Eole, le site de l’Etat de Vaud, de la commune de Sainte-Croix et j’en passe et des meilleures…
« La population envoie un signal clair en faveur de cette énergie du futur! »
Et tous de se réjouir de ce choix emprunt de clairvoyance, blablabla….Patati, patata…
.
Tous? Pas sur…
.
La MUNICIPALITÉ d’abord… Qui devra tenir ses engagements envers la Romande et le Canton en délivrant le permis de construire. Elle a pourtant bien senti l’hostilité de la moitié de la population lors de la campagne. La répartition moitié-moitié des voix, à 70 unités près, laisse présager de sombres jours pour le futur du village. Futur qui sera encore plus sombre lorque les machines tourneront. La folle ambiance de Saint-Brais et du Peuchapatte risquera de faire figure de village de vacances en comparaison. Je ne pleurerai en aucun cas sur leur sort. Ils répondront de leur politique désastreuse dans les années à venir. A l’image de cet agriculteur du Peuchapatte, ils verront peut-être partir leur vie sociale en petits morceaux.LORSQUE L’ON OUVRE SA PORTE AU LOUP, IL NE FAUT PAS S’ÉTONNER ENSUITE DE LE VOIR DÉVORER LES OCCUPANTS DE LA MAISON.
.
Madame de Quattro lèvera les oppositions et continuera de mener ce projet de l’avant. Dans une interview parue en début d’année, elle confiait sa crainte de générer un FarWest éolien. C’est pourtant exactement ce qu’elle est en train de faire.
.
Le bon sens à cédé le pas devant la cupidité et l’avarice. Une des pires tares humaines de tout les temps. Un des 7 péchés capitaux.
.
Folie et démesure…Car finalement, il ne s’est agit que d’un vote consultatif au cours duquel on a observé UN ÉCART DE 70 VOTES à LA MAJORITÉ.
.
ALORS DITES-MOI..DEPUIS QUAND 70 VOIX VENUES D’UN VILLAGE PÉRIPHÉRIQUE DÉCIDERAIENT-ELLES DES FUTURES ORIENTATIONS DE TOUT UN CANTON?
QUI PLUS EST LORSQU’ IL S’AGIT D’UN VOTE CONSULTATIF…

.
Les jeux étaient fait de toute façon et prétendre que la volonté populaire en a décidé est un acte supplémentaire de mauvaise foi et de manipulation. Sinon pourquoi avoir annoncé ce vote consultatif?
.
FINALEMENT, COMPTE TENU DE L’EFFET FUKUSHIMA, DE LA DÉSINFORMATION MASSIVE DE LA MUNICIPALITÉ, DE LA PRESSE ( pas du Journal de Sainte-Croix qui a ouvert ses lignes aux deux parties de manière remarquable) ET DE LA ROMANDE (SURTOUT) , CE SCORE EST UN AVERTISSEMENT FORT A LA MUNICIPALITÉ, ET AU GOUVERNEMENT VAUDOIS DU CHAOS QUI RISQUE D’ADVENIR DANS CE CANTON, UNE FOIS QUE LES PARCS SERONT ÉRIGÉS. MADAME DE QUATTRO FERAIT BIEN DE SE SOUCIER DE SAVOIR QUELLE EST LA SITUATION AU PEUCHAPATTE, SI ELLE DÉSIRE VRAIMENT, DU MOINS LE PRÉTEND-ELLE, NE PAS TRANSFORMER LE CANTON EN FARWEST ÉOLIEN.
.
.
.
QUEL SALUT?
.
.
.
La prise de conscience citoyenne peut-être mais surtout et principalement , la réaction de politiciens qui réaliseront la fourvoiement de la filière éolienne à l’instar de ce qui se passe en Espagne.
.
Espérons juste qu’ ILS ALLUMENT LA LUMIÈRE avant qu’il ne soit trop tard. (N.D.L.R.: cette petite note émane d’un site que consultent les acteurs de la bourse, pressés de prendre des décisisons en matière d’investissement, Time is money. Je sais, de part une connaissance ayant travaillé dans le secteur que ce genre de site fait office de référence pour toute décision qui a à voir avec la grosse finance et est très très bien renseigné.)
.
.
.

PROCHAINEMENT
.
.
.
Des réflexions sur notre condition « d’esclaves énergétiques » que nous devons en partie aux militaires et au complexe militaro-industriel.
.
La carte du jeux des 7 familles de Monsieur Pierre-Alain Urech, directeur général de la Romande Énergie

 

myrisa Jones from Switzerland Edit

.
.
L’ÉOLIEN EST UNE TROMPERIE – DÉMONSTRATION PAR L’EXEMPLE.
.
.
Un exemple des tromperies qui accompagnent l’enthousiasme des autorités politiques, si fières de gagner l’assentiment du peuple pour les complexes industriels éoliens:
.
http://energie.24heures.ch/article/les-cff-vendront-de-lélectricité-à-un-groupe-norvégien
.
« Les Chemins de fer suisses ont conclu un contrat avec le groupe norvégiens énergétique Statkraft. Ils lui livreront entre 2017 et 2032 un sixième du courant provenant d’une centrale valaisanne actuellement en construction.Dès 2017, avec la mise en service de la centrale de Nant de Drance, le «surplus» de 150 mégawatts, soit l’électricité consommée par 25 locomotives (Re 460) démarrant en même temps, sera cédé à Statkraft. L’ensemble du courant produit par la centrale de pompage-turbinage ne sera utilisée par les CFF qu’à partir de 2032, indiquent mardi les Chemins de fer suisses dans un communiqué. L’électricité sera vendue à la bourse européenne de l’énergie. 
.
Commerce lucratif:
.
L’entreprise norvégienne paiera les CFF pour avoir le droit de vendre à la bourse le courant de la centrale valaisanne, a expliqué le porte-parole Reto Kormann. Nant de Drance permettra d’emmagasiner l’électricité, pour la libérer ensuite aux heures de pointe, ce qui est très lucratif. Les CFF ont renoncé à vendre eux-mêmes le courant à la bourse, car ils ne sont pas spécialistes de ces transactions, a poursuivi le porte-parole de CFF.Statkraft, l’un des plus grands producteurs européens d’énergies renouvelables, est en revanche particulièrement qualifié. Son offre était en outre la plus rentable, a expliqué Reto Kormann. Statkraft exploite des installations hydrauliques, des éoliennes et des centrales à gaz. Le groupe norvégien emploie quelque 3200 personnes dans plus de vingt pays. »
.
Donc, selon les promoteurs et les politiciens inspirés, il nous faut construire dans l’urgence 1000 éoliennes avec les conséquences dramatiques que l’on connaît déjà. Puis des infrastructures de pompage-turbinage nécessaire au stockage de la production, mais qui consomme plus de 20% d’électricité pour ce faire. Plus 1000km de lignes électriques et des centrales à gaz…
.
Ensuite cette énergie, dite renouvelable et si précieuse, est revendue de manière lucrative à l’étranger pendant les heures de pointe.
.
Pour que cette vente reste vraiment lucrative, l’énergie électrique qui sera re-injectée dans le réseau suisse, devra provenir de sources moins chers provenant des centrales nucléaires d’Europe, ou à charbon d’Allemagne, ou à gaz d’ailleurs…et un peu d’éolien probablement.
.
Cela se calcule en pourcentage, mais tout est mélangé dans le réseau. Comme la « pince à électron » n’existe pas les habitants qui bénéficieront du chant lugubre des éoliennes au-dessus de leur têtes par choix écologique paraît-il, utiliseront donc en toute illusion principalement de l’énergie venue du nucléaire. Puis celle des centrales thermiques nécessaire (gaz et charbon) pour pallier à la production intermittente des centrales éoliennes européennes et suisses, pour allumer leur ampoules…
Les certificats verts, les tarifs éco-énergies et tout le blablabla « vert » qui les accompagnent étant là pour cautionner cette participation pseudo écologique à un système libéralisé dont le profit est la pierre angulaire.
C’est la démonstration que tout cela n’a rien à voir avec une énergie renouvelable digne de ce nom qui doit être impérativement décentralisée. Ce qui signifie que la production et consommée directement sur place ( à moins de quelques km de la source) par des citoyens, alors acteurs au quotidien de ce qu’ils produisent et consomment, dans le respect de l’environnement naturel et de l’homme.
.
Les citoyens sont dans l’illusion totale lorsqu’ils croient cautionner une énergie renouvelable respectueuse de l’environnement, avec leur soutien naïf aux complexes industriels éoliens proposés aujourd’hui.
.
Le gouvernement ne pourrait-il pas exiger pour être cohérent, que les CFF vendent prioritairement cette électricité du pompage-turbinage de la centrale de Nant de Dranse au canton de Vaud par exemple, qui projette 400 éoliennes sur son sol?
Pourquoi la vendre ailleurs alors pour faire du profit alors que les populations sacrifieraient leur environnement et leur qualité de vie pour produire cette énergie électrique sur leur sol?
Certes les CFF gagneraient moins d’argent et les électriciens aussi…
.
. CONCLUSION
.
Les autorités politiques, tous partis confondus, et leur éminences grises que sont les promoteurs, bassinent les oreilles des citoyens depuis des années, en les culpabilisant au nom de la préservation de l’environnement et de la production renouvelable.
.
Ils souhaitent donc industrialiser les moindres espaces de nature encore ouverts, sous prétexte que les éoliennes sont indispensables à la production d’une électricité propre dont nous avons cruellement besoin.
.
Ils acceptent ainsi de tromper la population en laissant aux entreprises électriques, et leurs actionnaires privés ou publics, le soin réaliser de gros bénéfices financiers au détriment de l’intérêt public.
.
.
.
.
.

.

9 Feb 2012 10:28am

@myrisa Jones: .
.
EOLIEN=ARNAQUE.

C.Q.F.D

QUI N’A PAS ENCORE ALLUME LA LUMIÈRE À CE SUJET???

Vent-de-Folie from Là-haut, Switzerland Edit

.
.
.
. Pendant ce temps-là, alors qu’il gèle à pierre fendre sur toute l’Europe, alors que l’Allemagne a massacré ses terres du Nord, la voici contrainte de réactiver ses centrales thermiques et songe même à rallumer ses centrales nucléaires.. :-((
.
Un réseau européen fragilisé et instable qui le sera de plus en plus aussi loin que rien d’efficace ne sera entrepris pour enrayer la croissance de la consommation d’électricité.
.
.
.
.

Myrisa Jones from Switzerland Edit

.
.
LE RAPPORT CAUCHEMAR DES PROMOTEURS EOLIENS
.
.
Les mensonges des promoteurs de l’éolien entre la production annoncée et la réalité une fois les parcs en fonction.
.
Exemple de la Grande Bretagne:

« Le rapport cauchemar des promoteurs éoliens qui fait le bilan de production depuis deux ans des éoliennes britanniques… vient d’être rendu public. Et pourtant il y a beaucoup plus de vent en Grande Bretagne qu’en France… Aucun des résultats annoncés par le club des promoteurs éoliens n’a été respecté et la réalité est un désastre …
Lire la suite et le rapport officiel sur:

http://www.allier-citoyen.com/2011/11/le-rapport-cauchemar-des-promoteurs-eoliens-vient-de-sortir/

Publié sur le site du collectif Allier-citoyen.

Les pro-éoliens de Suisse devraient vraiment s’informer sur ce qui se passe dans les pays européens qui ont cru à l’énergie éolienne. Car tous les gouvernements, les uns après les autres, publient des rapports avec un bilan énergétique, écologique et social catastrophique.
Pourtant, comme cela se passe actuellement en Suisse, ces gouvernements n’ont pas voulu écouter les citoyens bien informés qui ont tenté de les avertir des mensonges et des manipulations mis en place par les promoteurs…
.
.
.
.

10 Feb 2012 8:03am

Vulcano from Switzerland Edit

Chère vent de folie, un mot de la « plaine » pour vous soutenir. J’ai le meme sentiment que vous, les dés sont pipés d’avance, l’avis de la population n’a que peu d’importance et les médias sont formatés. Faut-il aller manifester à Berne pour se faire entendre ???

10 Feb 2012 9:18am

@Vulcano: Merci… ça a été rude Dimanche, je peux vous dire… 😦 A Berne, ce pourrait être une idée… 🙂 N’oubliez pas de signer et de faire signer le manifeste…

Myrisa Jones from Switzerland Edit

Où est M.Nordmann président de Swiss Solar, censé défendre le développement du solaire et soutenir son financement par la RPC?
Se rend-t-il compte aujourd’hui, qu’en soutenant l’éolien industriel comme il l’a fait, sans aucune réflexion et aucun esprit critique, il a privé le développement des énergies renouvelables respectueuses du territoire et de la population, comme le solaire, du financement qui lui était indispensable pour se développer à grande échelle?

Dans 10 ans, lorsque le massacre éolien aura été concrétisé, il se passera la même chose qu’ aujourd’hui.
Vous savez, les 27 milliards défiscalisés, la transformation de toute la côte lémanique en zone commerciale et industrielle et en de multiples zones villas; l’augmentation dramatique des loyers et du trafic automobile ,etc. etc. Bref une vraie horreur en terme d’aménagement du territoire et des infrastructures en sol vaudois.
Avec la bénédiction de la CONF. très contente de voir un maximum d’éoliennes se construire chez ces naïfs du pays romand…
Et comme aujourd’hui, on fera semblant de nous proposer une enquête pour déterminer comment ces parcs éoliens si inutiles, si nuisibles pour l’environnement, le paysage et la population auront pu être construits aussi facilement…
Et comme aujourd’hui nous entendrons les autorités politiques dirent en coeur: tout a été fait en respectant la législation en vigueur.
Si le problème était justement ce que nous dénonçons. A savoir une législation volontairement laxiste dans l’aménagement du territoire, drapée d’une « vertitude » pseudo renouvelable, pour faire passer un développement ultra libéralisé et très enrichissant pour certains.

Et comme aujourd’hui, il sera trop tard car le mal aura été fait ! Le territoire aura été mité et les derniers espaces naturels industrialisés. L’augmentation de la consommation d’électricité atteindra des sommets et son prix aussi. Le problème de l’approvisionnement énergétique se sera amplifié, au milieu de kilomètres de lignes électriques et d’hélices tournoyantes, et nous consommerons le nucléaire venu d’ailleurs, puis le gaz, puis le charbon…
Comment ne pas voir le manque de vision de ce que doit être l’écologie et la sobriété inéluctable qui va avec, dont font preuve tous ces politiciens ultra libéraux et « écologistes industriels » vert et rose , comme d’aucun le dénoncent depuis plusieurs années?
Vouloir le développement des énergies vraiment renouvelables afin de préserver l’environnement ne peut se réaliser qu’en freinant drastiquement le développement accéléré des infrastructures auquel nous assistons aujourd’hui.Mais ce n’est pas porteur politiquement et personne n’a le courage de le reconnaître actuellement.
Cela se fera donc de manière forcée tôt ou tard.

« Nul n’est prophète en son pays » dit le dicton. C’est bien dommage!

Alors, comme aujourd’hui, il n’y aura pas de responsables, car quelques excuses bredouillées à la Broulis et en toute bonne foi suffiront.
D’ailleurs, n’a-t-il pas déjà vendu sa maison de Ste-Croix? Mais assurément, cela n’a rien à voir avec le parc éolien.

11 Feb 2012 7:50am

@Myrisa Jones: .
.
.
.
ALLÔ LA LUNE…bip…ICI, LA TERRE…bip..crrrrrrrrrr…bip…ALLÔ LA LUNE, OÙ ÊTES-VOUS ROGER???
.
.
.
.

Ouragan furieux from Switzerland Edit

La ballade de la Mauvaise Heure !

Le froid perce, la lune a l’œil grand ouvert, la neige éclairci la nuit.
Quelle chance de pouvoir participer à ce spectacle merveilleux ! Je m’enfonce à l’intérieur de cette nature, laissant derrière moi le village aux milles et uns lampadaires, aux quelques moteurs à 4 roues et aux crissements de pas des quelques badauds courageux.
Plus j’avance et plus je m’enfonce au coeur de cet univers endormi.
…mais pourtant le rêve s’arrête et le cauchemar prend de l’ampleur au fil de ma progression. C’est le monde à l’envers, plus je laisse la civilisation et son urbanisme derrière moi et plus le bruit s’amplifie à l’intérieur de la végétation. Il m’est impossible de capter la moindre seconde de silence. L’air est brassé sans ménagement, maltraité et violemment percuté par la valse incessante de pâles de rasoir hissées sur des mâts interminables affublée d’horribles lumières rouges clignotantes, trahissant notre patrimoine, toute cette nature qui nous a été mise à disposition et que nous exploitons à outrance !
Pourquoi un tel gâchis ? Pourquoi ne voulons-nous pas prendre une fois pour toute notre destin en mains ? Pourquoi attendons-nous toujours sur quelqu’un ou quelque chose pour agir ? Pourquoi attendre avant que ça ne se soit trop tard ?
Est-ce si difficile de respecter chaque KWh ? de consommer intelligemment en gardant à l’esprit « Est-ce vraiment nécessaire ? » Partout on entend que le monde va mal, que la nature est mise à rude épreuve. L’optimisme n’est plus vraiment au rendez-vous….
Le moment est venu de prendre nos responsabilités, ici et maintenant, le moment est venu de passer à l’action, de prendre notre destin en mains pour cultiver l’essentiel, notre moteur de vie, notre bonheur.
C’est la Bonne Heure de s’unir avec la nature et surtout restons vigilants sur le rôle destructeur plus ou moins conscient que nous jouons pour entretenir ce monde de consommation à outrance !
Adieu les éoliennes, nous sommes d’accord de renoncer à vos services, nous nous débrouillerons sans vous !

Une réflexion sur “CHRONIQUES D’UNE MORT PROGRAMMÉE

  1. Pingback: Vent de Folie, la base de données

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s