La démocratie selon Franklin Thévenaz

6 octobre 2012

.
PROCHAINEMENT, À NE PAS MANQUER: LE DISCOURS DE FRANKLIN THÉVENAZ À LA MOULINETTE. PAS D’ÉMOTIONNEL, DES FAITS, DES FAITS ET RIEN QUE DES FAITS…

.
.
.
À SAVOIR:
.
Infrasons et basses fréquences, une vérité enfin admise…ailleurs!.
Selon le journal américain “Minneapolis Star Tribune”, l’information proviendrait du lobby éolien lui-même aux États-Unis et au Canada : AWEA-CAWEA.
Télécharger ce document ici.
D’où cette récurente question: Jusqu’à quand va-t-on, chez nous en Suisse, ignorer ce fait, faire comme si’il n’existait pas et promettre aux riverains concernés la suppression de leurs moyens de défenses pour leur imposer cette industrie polluante pour quelques milliards que se disputent les promoteurs et surtout quelques misérables % d’une énergie tout sauf verte?
.
Continuer dans cette voie amènera colère et troubles sociaux ici comme en Écosse!
.
.
.
À VOIR
.
L’éolien dans la tourmente. Un reportage de Arte. Un reportage qui semble aller au delà du simple dénigrement primaire des opposants.
On aurait cependant pu espérer plus. Je vous recommande de lire ensuite cette judicieuse mise en lumière et pointue critique de ce documentaire.
.
.
.
SE SOUVENIR…
.
…des affirmations de la municipalité promettant au village de Sainte-Croix, un projet garantissant la sécurité et le bien-être de la population, avant de poursuivre la lecture de ce billet.
.
Info sur le lien: billet de la municipalité de Sainte-Croix, distribué en tous ménages quelques jours avant la séance d’information du 12 janvier 2012, soit 3 semaines avant le scrutin que vous savez. Ce texte de la municipalité à la population faisait partie intégrante d’une plaquette publicitaire de la Romande Énergie.
.
.
.
LA GRAND-MESSE DE LA ROMANDE ÉNERGIE
.
Ce jeudi, la Romande Énergie (RE) organise avec l’aimable collaboration de 24Heures une conférence « débat » sur le renouvelable, qui n’en sera pas un, puisque, en regardant la liste des invités, on se demande où seront les détracteurs de la RE…Peut-être Monsieur Garelli dont on se souvient les remarques lucides sur la portée possible de l’éolien en Suisse:« Sur les 800 sites sélectionnés par la Confédération (mais qui restent à être approuvés par les cantons), plus de 100 font déjà l’objet d’oppositions. Si tous ces sites deviennent opérationnels d’ici à 2030 (soit 26 éoliennes par an), nous n’aurons couvert que 2,5% de notre production énergétique! On n’est pas sortis de l’auberge… ».. Sera-t-il celui qui remettra un peu l’église au milieu du village? Nous jugerons sur pied.
.
Le public ne sera admis qu’ à titre d’accessoire dans la salle, celui-ci n’étant pas autorisé à intervenir et à poser ses questions…En terme de débat, ça se pose là. Cela ressemble plus à de l’auto-proclamation…Mais bon, passons.
.
.
.
LA GRAND-MESSE DE LA ROMANDE ÉNERGIE, suite
.
De retour de cette soirée, voici, en vitesse quelques mots. J’y reviendrai probablement plus en détail dans un prochain billet.
Tout d’abord, au delà des discours assez généralistes, il faut bien le dire, quelques personnes dont les mots ont retenu mon attention et quelques mots extraordinaires.
Monsieur Garelli qui n’est pas dupe sur le renouvelable, a mis en avant qu’il fallait que ce chemin que la Suisse choisi serve le pays de l’intérieur, et non pas comme actuellement, serve à subventionner des entreprises et des compétences à l’étranger, ce qu’il se passe avec le solaire et l’éolien, entre autres. Favoriser des petites unités de production, dans les bâtiments, à l’échelon local. Un potentiel énorme selon lui, beaucoup plus porteur que d’importer 800 éoliennes étrangères…
.
Ensuite Monsieur Guy-Philippe Bolay, de la chambre vaudoise du commerce. Son message a été clair: l’industrie a besoin d’une énergie sure, fiable, et bon marché, la conservation d’emploi, selon lui, étant en jeu. Mon ressenti, mais je ne voudrais pas sur-interpréter ce qu’il n’a pas textuellement dit, est qu’il me semble avoir conscience des limites du tout renouvelable.
.
Madame Leudhard, enfin. un discours théâtral, professionnel, charmeur. On sent les heures passées avec des coachs de la communication. Sous ce fard, le message. La presse, 24Heures, a retenu l’efficacité énergétique.
.
Moi j’ai surtout entendu, une réelle volonté de libéraliser complètement le marché de l’énergie. Or ceci m’inquiète: nous voici avec un rouleau compresseur de plus. Si l’ultralibéralisme fait le beurre de quelques uns, il est surtout source d’inégalités sociales immense, de dégradation des services, entres autre…Rien de bon. Mais ceci ne va pas se faire du jour au lendemain, entre les mots et la pratique, nous verrons bien et nous ferons ce que nous pourrons….
.
Je gardais le meilleur pour la fin, des mots extraordinaires… De la bouche de Monsieur Nordmann!
Concurrent sérieux pour le Champignac d’or, voici une petite phrase dite publiquement: « faut pas confondre n’importe quoi! », du pur jargon de politicien, vous en conviendrez. Après la conférence, interrogé sur la faillite de Flexcell et le soutien possible de sa personne et de Swiss Solar à défendre une RPC qui aurait pu être utile à une entreprise suisse et non aux chinois, changement de masque. Raidi, agressif, il explose: J’en ai plein le c… !
.
Mis bout à bout ceci pourrait donner:
« J’en ai plein le c…, faut pas confondre n’importe quoi! »
Interrogé sur son appréciation des déclarations de Monsieur Thévennaz au sujet du droit de recours, il concède ne pas partager ce point de vue! Alors, cher Monsieur Nordmann, nous aimerions vous l’entendre dire publiquement. ayez le courage de défendre les gens qui s’insurgent contre ce déni de démocratie qu’amène le rush éolien,

NOUS VOUS L’AVIONS DÉJÀ DIT, IL ME SEMBLE….
.
.
.
LA GRAND-MESSE DE SUISSE EOLE, parenthèse…
.
Suisse Eole prévoit à terme 8000GWh/an d’électricité éolienne…
.
Cela ferait environ 2’000 éoliennes de 2.5MW (soit le modèle utilisé au Peuchapatte), une puissance totale de 5’000MW, plus que la puissance de toutes les centrales nucléaires suisses qui est de l’ordre de 3’000 MW

Je vous laisse imaginer comment le réseau électrique va absorber toute cette puissance lorsque une tempête arrivera, un vent de 45km/h balayant la Suisse entière, ce qui n’a rien d’exceptionnel …Cela équivaudra à l’enclenchement simultané de 5 centrales nucléaires type Leibstadt !!! Et au déclenchement dans l’autre sens dès que le vent tombera…
.
Je ne sais plus quel intervenant a évoqué ce problème lors de la grand-messe de la Romande. Aspect des choses que Monsieur Urech a soigneusement éludé, il me semble, à moins que je n’ai mal compris…;-)
.
Pour finir, cette dernière image.
.
Monsieur Urech, assis entre Mesdames De Quattro et Leuthard. A noter que cette dernière participera à la conférence de Suisse Eole, le 25 octobre, là où va justement Monsieur Thévenaz pour parler des sensibilités locales, qu’il a si bien comprises…
.
Ultralibéralisme, vous avez dit? Et si on supprimait la RPC, en laissant réellement jouer l’offre et la demande?
.


FRANKLIN THEVENAZ, SYNDIC DE SAINTE-CROIX, SOCIALISTE.
.
Ce qui retient mon attention et qui est l’objet de ce billet est le supplément renouvelable que 24H a inclus dans son édition du 5 octobre 2012 et dans lequel figure cet article où Monsieur Thévenaz montre son vrai visage et tombe le masque.
.
Dans ce billet-là, j’avais servi la soupe pour l’UDC, en montrant de quelle manière ce parti, déclarant être le gardien de la démocratie directe, avait foulé au pied un droit essentiel de notre démocratie, à savoir le droit de recours pour les questions environnementales. J’avais, à cette occasion, parcouru la plaquette de ce parti, et bien que ne partageant pas du tout leurs orientations, je dois au moins leur reconnaitre le fait d’avoir édité ce document et de présenter au public un programme et un exposé de leurs valeurs, même s’il s’agit là de publicité et que nous avons vu que le contenu était parfois fort éloigné de l’emballage.
.
Sachant Monsieur Thévenaz socialiste, j’ai fait la même approche pour le PS et ai cherché vainement un exposé général de leurs valeurs et de leurs engagements! Des positions sur des sujets donnés mais pas une charte générale à moins que je n’ai pas cherché, et trouvé, au bon endroit. Peut-être cette phrase en page d’accueil du site web:
LE PS MILITE POUR UNE POLITIQUE QUI PROFITE À TOUTE NOTRE SOCIÉTÉ PLUTÔT QU’À UNE POIGNÉE DE PRIVILÉGIÉS. NOUS VOULONS UNE SUISSE SOLIDAIRE. AU QUOTIDIEN, EN ÉCONOMIE COMME EN POLITIQUE.

Une Suisse solidaire au quotidien, vraiment? Et comment? Voyons un peu la mise en pratique de cette belle déclaration d’intention qui, dite en ces termes, devrait rallier logiquement le plus grand nombre… Qui peut être théoriquement contre la solidarité?
.
.
.
L’AVEU DE FRANKILIN: »IL Y AURA DES NUISANCES!. »
.
Voyons donc les déclarations du syndic de Sainte-Croix.
Tout d’abord, j’y découvre avec consternation, l’aveu de celui-ci que « nuisances il y aura ».
.
Je suis obligée de revenir sur cette soirée du 12 janvier 2012.
.
Rappelez-vous les déclarations de Madame S., oratrice de la RE, « les opposants ont dit des choses fausses, les éoliennes n’émettent ni basses fréquences, ni infrasons… » Ceci devant près de 300 personnes, la Municipalité de Sainte-Croix, deux membres du CE vaudois, Madame Mettraux et Madame de Quattro, ainsi qu’un parlementaire du PS venu défendre le choix de l’éolien pour le compte de la RE.
.
Il faut le dire, la RE a énoncé des contres-vérités (!!!) et trompé ce soir-là le public de Sainte-Croix venu s’informer.
.
Nous avons vu par la suite que même Suisse Éole a reconnu la composante infra sonique du spectre sonore des éoliennes. (D’aucune incidence sur la santé admise dans cette déclaration de SE, une étude publiée, quelque temps plus tard, admettait un risque minime pour la santé…).
.
Rappelons encore cet article sorti en 2011, commandité par l’agence danoise de l’énergie mettant en évidence, sans aucun doute possible, la composante de basses fréquences du spectre sonore émis par les éoliennes industrielles.
.
Cet article, sorti dans la presse scientifique de l’acoustique en 2011, je le rappelle, soit une année plus tôt, ne pouvait être inconnu des ingénieurs de la RE, et ceci montre la fiabilité, la véracité et le professionnalisme des présentations techniques entendues ce soir-là à Sainte-Croix
.
.
La RE a été invitée ce soir-là, par la Municipalité de Sainte-Croix pour présenter son projet mené par Monsieur Franklin en tête des autorités.
.
.
.
MONSIEUR THEVENAZ, IL FAUT QUE VOUS SACHIEZ!
.
Monsieur Thévennaz, vous avez été élu par les habitants de votre village qui ont placé en vous leur confiance, jugeant que vous étiez digne de celle-là et capable de choisir le meilleur pour l’avenir de leur village, et du vôtre.
.
Ils ont pensé que vous seriez la personne qu’il fallait pour prendre soin de tout les aspects de leur vie à Sainte-Croix, ceci englobant le soin à accorder à la SANTÉ PUBLIQUE, à la prospérité du village et à l’harmonie de la vie s’y déroulant.
.
Le drame de la réalité de la cohabitation de la vie au voisinage des aérogénérateurs a été porté à votre connaissance et vous reconnaissez publiquement aujourd’hui que, je vous cite  » Nuisances il y aura! »
.

Vous avez invité la RE pour réactualiser un projet qui avait été, vous l’avez dit vous-même refusé une première fois en 1999, vous auriez du vous en souvenir.
.
Les Saintes-Crix s’en sont souvenu et ceux qui avaient voté non ont confirmé leur choix.
.
Je partage votre analyse du résultat du vote en disant que ceux qui ont fait pencher la balance arrivaient des villes, (n.d.l.r.et ne connaissaient probablement rien des beautés du Mont des Cerfs, des Gittaz, du Saut de l’eau, etc…).
.
La loyauté devrait vous obliger de préciser de quelle manière vous avez convaincu ces nouveaux habitants, arrivé des villes, en invitant des orateurs pratiquant la contre-vérité pour promouvoir une mutation industrielle du village au mépris du soin que vous devez au peuple qui vous a élu!
.
Vous avez usé de désinformation, pour faire accepter en votation un projet que les Saintes-Crix qui habitaient dans le village en 1999 avaient déjà refusé à cette date.
.
Vous ne pourrez même pas dire que vous ne saviez pas car vous persistez et signez en vous faisant l’apôtre de Suisse Eole qui aura elle aussi sa grand-messe le 25 octobre prochain: vous y donnerez une conférence sur la manière de sentir les sensibilités locales!!! Nous avons vu comment! (13h45 du programme)
.
.
.
FRANKLIN THEVENAZ, UNE CERTAINE VISION DE LA DÉMOCRATIE…
.
Il faut bien le reconnaitre, les socialistes ne se privent pas pour critiquer les décisions prises par la droite, dans des sujets aussi divers que variés, leur reprochant de ne servir que la classe dirigeante au mépris du « peuple » et de bafouer les valeurs démocratiques qui font la valeur de notre pays.
.
Or voici ce que propose Monsieur Thévenaz pour imposer de force l’industrialisation éolienne au village d’une part et au pays tout entier, de manière plus générale, je cite:
.
« IL N’Y AURA DONC PAS DE SALUT COLLECTIF SANS UNE LIMITATION DU DROIT DE RECOURS, UNE RÉVISION DES DROITS POPULAIRES ET UNE REDÉFINITION DU FÉDÉRALISME »
.
Voici comment Monsieur Thévenaz, syndic socialiste de Sainte-Croix, conçoit la démocratie et le respect qu’il manifeste par rapport à ses propres concitoyens avec une proposition qui réduirait AU SILENCE LA MOITIÉ DE LA POPULATION DE SON VILLAGE, opposée à ce futur éolien!
.
Les opposants se sauraient tolérer cela et y feront obstacle avec tout les moyens que la démocratie laisse (encore) à leur disposition.
.
Et en ce qui me concerne et d’un avis purement personnel, de telles déclarations sont à ranger dans la catégorie des paroles proférées par les dangereux tristes sires beaucoup trop nombreux dans notre pays qui occupent des postes à responsabilités et qui les exercent en abusant les personnes qui les ont conduits là où elles sont.
.
.
CONCLUSIONS
.
En tant que syndic de Sainte-Croix, leader d’une municipalité qui a invité ce soir-là, une entreprise qui a énoncé des contres-vérités , Monsieur Thévennaz partage pleinement la responsabilité de ce qu’a dit la RE. Leurs arguments ont été fallacieux et manipulateurs et ont joué probablement un grand rôle dans le résultat du scrutin du 5 février. Son aveu tardif de reconnaitre les nuisances de cette industrie met à jour un autre aspect de ce qui s’est passé durant cette campagne: l’orientation d’une population ayant accordé sa confiance à cette personne, pour faire accepter ce scrutin.
.
Appelons un chat un chat: que celui que le nucléaire dérange à ce point, cesse d’être hypocrite, vive en accord avec lui même et laisse derrière lui les « bienfaits » de la société moderne en allant vivre dans une cabane dans les bois et cela en autonomie énergétique complète! Ce que, bien sur personne ne fait. À conmmencer par tout les pro éoliens, qui du fait de leurs engagement en faveur des hélices s’imaginent absouts de leurs ambiguïtés consuméristes. !!!
.
J’imagine que l’inconfort de cette contradiction en pousse plus d’un à s’ investir dans la promotion des hélices. Cela sert-il à apaiser sa conscience? Les industriels promoteurs de l’éolien industriel, en rang serrés dans la file d’attente de distribution des subsides de la RPC, en profitent et sont très reconnaissants des services ainsi apportés!
.
Parler ensuite de « salut collectif » pourrait bien relever d’un aveu de fantasme que l’on s’imagine être partager par l’entier de la population…Allô Sigmund??? L’écologisme est parfois si proche du totalitarisme!
.
Le jour où ces machines tourneront, peut-être, et que les nuisances sanitaires qui ne pourront être cachées, seront une réalité villageoise, Monsieur Thévennaz devra répondre de ses engagements et du rôle qu’il aura joué dans ce désastre.
.
Les Saintes-Crix y veilleront et se souviendront de lui. C’est un fait. Et je lui souhaite bonne chance et bien du plaisir. Ce jour-là, pour rien au monde, je n’échangerai ma place contre la sienne!

Adelita Villa from Switzerland Edit

Il suffirait d’aligner les unes après les autres les déclarations des maires, des politiques et des promoteurs pour se rendre compte de la non- valeur de leurs discours. Ils adaptent leurs théories aux besoins de l’actualité. Ils sont les pantins de l’industrie, cherchent la lumière de leur aura, veulent en être. Je me rappelle cette assemblée à Saint-Croix avec ces costumes cravates, aussi bien féminins que masculins, à mille lieux de la réalité. Le fric et le besoin de reconnaissance dictent chacun de leur mot. Ils s’habillent faux, parle faux, bougent faux. Construire l’avenir avec de tels personnages ne peut se faire qu’avec du vent. Bien qu’aujourd’hui le monde saigne de leur lâcheté, ils continuent avec la même conviction à distribuer les cartes d’un avenir extrêmement sélectif avec pour seul objectif: sauver tout ce qui brille.

10 Oct 2012 7:51am

avis de tempête from Switzerland Edit

MERCI Vent de Folie pour ce blog. MERCI pour toutes ces informations glanées pour nous. MERCI de les mettre à disposition de nous tous. Si tous les opposants aux machines industrielles viendraient chercher les informations sur ce blog et les transféreraient à tout leur carnet d’adresse, un bout du chemin serait déjà fait.
Mais est-ce les opposants se réveillerons une fois ???????????????

10 Oct 2012 5:46pm

Myrisa Jones from Switzerland Edit

Le site Ontario Wind Resistance :
http://ontario-wind-resistance.org

Vous pouvez utiliser Google Chrome et sa traduction automatique. Même si elle n’est pas d’excellente qualité cela permet de comprendre ce qui est dit.
.
Ce site canadien, dans son ensemble est de très bonne qualité et fourni de nombreux documents sur la « catastrophe » sociale, sanitaire et environnementale et économique et les méthodes utilisées par l’industrie éolienne.
.
TEMOIGNAGE UNIVERSEL SUR LE SYNDROME EOLIEN

« Davantage de témoignages:
Les opinions des experts concernant les effets néfastes sur la santé des éoliennes industrielles ayant été dissimulé, avant et après l’installation des turbines, les familles de la province continuent à souffrir de maladies due à l’exposition aux machines. Ce gouvernement provincial continue à se battre aux côtés de l’industrie éolienne contre les gens de cette province.
Mais les gens qui vivent au milieu des installations de turbines veulent savoir ce qui leur est arrivé.
Ils savent qu’ils étaient bien portant jusqu’à ce que les éoliennes aient emménagé à côté d’eux. Ils ont appris que leur santé et leur sécurité à domicile est secondaire pour l’industrie.
Ce qui suit est juste un petit échantillon de l’impact que l’éolien industriel a sur les familles de notre province: »
.
Lire la suite sur: http://ontario-wind-resistance.org/more-testimonies/
A l’heure où pointent à l’horizon des machines de 200m de haut, nous constatons que les distances préconisées chez nous sont toujours de 300m à 500m par rapport aux habitations. Donc à des distances similaires des machines pourtant bien plus petites, qui pourrissent la vie des nombreuses familles ou individus apportant leur témoignage en Ontario…

N’avons-nous pas entendu Mme Leuthard affirmer à Lausanne, sans aucune honte et toute ignorance, à la suite des De Quattro, Nordmann, Chevalley, et leurs copains les promoteurs de Romande Energie,  » QUE LES NOUVELLES EOLIENNES SONT PLUS SILENCIEUSES ».
.
Il est tout de même remarquable de constater que le site du « Creux du Vent » bénéficie d’une protection de 3 km de distance par rapport à ces machines, parce que c’est un paysage classé. Par contre, les humains, bien plus petits à l’échelle de la nature que ce site emblématique, qui mérite par ailleurs d’être protégé, doivent, eux, les supporter physiquement à partir de 300m…
.
De même en ce qui concerne les perturbations radar, donc électromagnétiques. Là également les humains, pourtant bien plus sensibles que ces appareils parce qu’ils sont des êtres vivants, sont censés ne rien ressentir à des distances aussi dérisoires…
.
Ce qui est intéressant lorsque l’on parcourt les centaines de sites d’opposants, c’est combien tous les témoignages sur la réalité du syndrome éolien se recoupent, quelque soit l’âge et le niveau social des individus, les cultures et les pays d’où ils proviennent.
.
Pourtant, nos autorités font toujours la sourde oreille à cette réalité trop dérangeante pour leur idéologie pseudo-écologique, traitant les riverains et les opposants comme une petite minorité de « nimby » incapables de comprendre les enjeux environnementaux, paysagers et énergétiques.
Si les citoyens qui les ont élus sont des gens limités intellectuellement, je n’oserais pas à leur place m’en vanter! Miroir…Miroir…
.
Il est donc nécessaire de continuer à publier ces nombreux témoignages, venant du monde entier, en espérant que les politiciens en charge de ce dossier réalisent enfin et à temps la réalité des impacts sur la santé des riverains, loin à la ronde.
De même pour les médias qui, pour l’instant, pratiquent sur le sujet un journalisme indigne d’une véritable information démocratique.
Nous citerons particulièrement le journal vaudois 24h, partenaire de Romande Energie, qui s’arrange toujours pour mettre en avant le point de vue des promoteurs et des politiciens, refusant de publier des articles de fond et les commentaires trop critiques…

.
Nous rappelons également ici « Le mur de la honte », sur le site de la Dr. Nina Pierpont. Il ne cesse de s’agrandir au fur et à mesure de l’augmentation des parcs industriels éoliens à travers le monde:
http://www.windturbinesyndrome.com/category/personal-accounts-of-wts
.
.
.

29 Oct 2012 10:55am

@Myrisa Jones: Chère Myrisa. J’ai tardé à vous répondre…3000 mètres pour un paysage, 300m pour des humains. Serions nous 10x moins précieux?

Myrisa Jones from Switzerland Edit

.
Je ne peux m’empêcher de vous communiquer la signature de ce matin à la RTS vers 6h50, de M. Raphaël Aubert.
.
http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/le-journal-de-6h/
.
Cela avait pourtant bien commencé. Puis au dernier paragraphe, la stupéfaction!
Je vous laisse apprécier les comparaisons et le niveau de compréhension des enjeux:
.
http://signature.rts.ch/
.
« Le vent dans les ailes de mon éolienne m’apporte parfois quelques informations concernant, comme de juste, les énergies renouvelables. La première remonte au 10 octobre et arrive de Berne. Elle fait apparaître que les bases légales actuelles sont suffisantes pour autoriser la construction d’éoliennes en forêt et dans les pâturages boisés. Il n’est donc pas nécessaire de modifier la loi fédérale en la matière. La seconde, il y a dix jours à peine, émane du gouvernement jurassien. Se fondant sur la législation en vigueur, celui-ci est d’avis qu’une commune ou un canton ne peut pas interdire unilatéralement la construction d’éolienne sur son territoire.
.
Curieusement, ces dispositions, car cela revient à ça, n’ont guère été commentées. Elles sont pourtant d’importance. Si elles étaient appliquées, elles contribueraient en effet à lever bon nombre d’obstacles au nom de l’intérêt national qui doit primer sur les réticences locales. Or, il faudra bien y venir.
Certes, la création de parcs éoliens comporte-t-elle certaines nuisances, de même l’installation de panneaux solaires. Mais ces inconvénients, en vérité d’abord esthétiques, sont sans commune mesure, n’en déplaise aux chantres de la nature ou du patrimoine, avec ceux du nucléaire et même des centrales à gaz. D’autant qu’il s’agit d’installations réversibles, comme le furent les moulins à vent dont il ne reste plus trace. Et que l’on ne vienne pas me dire que tant le photovoltaïque que l’éolien ne suffiront de toute manière pas à satisfaire nos besoins. Peut-être, mais ce sera déjà un début. Et puis, nous n’avons de toute façon pas le choix. « 
.
Raphaël Aubert
.
Bref encore un journaliste inspiré qui aborde le sujet avec la légèreté habituelle et qui se permet de donner des leçons sans connaître le dossier, ni s’y intéresser le moins du monde d’ailleurs, au vu du nombre d’erreurs accumulées dans ce petit billet.
.
A commencer par les « certaines » nuisances de l’éolien, surtout esthétiques et que l’on place au même niveau que celles du solaire…
Suivi de l’accusation claire que ceux qui sont contre les éoliennes, c’est parce qu’ils sont des sentimentaux du paysage, pour le nucléaire et les centrales à gaz…
Et enfin, pour terminer,le fameux moulin a vent de nos ancêtres, de 30 m de haut, argument principal choisi par les promoteurs pour ne pas devoir parler de la réalité sur le terrain et donc des chantiers et des infrastructures nécessaires à l’érection de monstres de 200m de haut en pleine nature…
.
Malheureusement, lui a le droit de parler à la radio et d’étaler son mépris, envers ceux qui tentent de défendre le patrimoine naturel et leur santé, contre une industrialisation accélérée de leur cadre de vie, encouragée aveuglément par des politiciens idéologues, des financiers de tout bord flairant le Jackpot et un lobby industriel très puissant.
.
« Qu’on ne vienne pas me dire… » ! Bien au contraire, dites lui tout cela!
Par exemple:
Que les parcs éoliens produisent par intermittence et nécessitent la construction en parallèle des centrale de production d’électricité (usine à gaz charbon etc) de puissance équivalente pouvant être enclenchées quand il n’y a pas de vent, les 3/4 du temps…
.
Que la production de 1000 éoliennes correspond à peine à l’augmentation de la consommation annuelle suisse par année et que cela ne servira à rien, si ce n’est enrichir certains…
.
Que le bruit audible et inaudible ( donc les vibrations) de 5 ou 10 ou 20 éoliennes de 200m, produisent un bruit infernal jusqu’à plusieurs km à la ronde, jour et nuit quand le vent souffle.
.
Que les populations rurales partout dans le monde vivant à côté des parcs éoliens, tombent malades comme des mouches (11% à 30% de gens impactés selon les dernières études publiées)
.
Que les chantiers pharaoniques, les centaines de milliers de mètres cube de béton, les terrassements, les abattage d’arbres, et le fonctionnement même des machines, provoquent la destruction des écosystèmes et de leur habitants, en profondeur dans le sol et dans l’espace à des centaines de mètres au-dessus du sol, pour des dizaines et des dizaines d’années…
.
Vous pouvez donc réagir sur le site de la Radio Suisse Romande et lui expliquer qu’il ferait mieux de se taire plutôt que d’étaler ainsi son ignorance sur le problème de l’approvisionnement énergétique par les énergies renouvelable. Et sur les éoliennes en particulier, et les conséquences dramatiques de leur implantation telle qu’envisagée chez nous aujourd’hui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s