VIVE LE PRINTEMPS ÉOLIEN !!!

printemps

27avril 2012
27 AVRIL 2012 – NOUVELLES LETTRES SUR PRINTEMPS!!!
.
.
Écrivez à Madame la Présidente de la Confédération, en lui demandant une enquête sur les possibles intérêts croisés au sein du comité de Suisse Éole, l’application du principe de précaution et la mise en place d’études acoustiques et épidémiologiques en Suisse.
.
Écrivez à Madame Leuthard au sujet des nuisances sonores des éoliennes et des dernières publications parues sur The Society for Wind Vigilence
.
Écrivez à Madame Leuthard au sujet du dernier bulletin de Suisse-Éole et de la responsabilité engagée de la Confédération à cautionner une telle organisation au travers des subventions accordées
.
.
.
L’IMPOSTURE DU MIRACLE DES EMPLOIS VERTS
.
L’énergie verte parait être une bonne idée, mais quelques-uns considèrent son coût élevé. Dans cette vidéo, nous pouvons voir le modèle espagnol des emplois verts, l’un des leaders mondiaux dans la mise en œuvre des technologies vertes.

IER (Institute for Enregy Research, Washington DC) a commandé une étude sur le programme « emplois verts » de l’Espagne et a constaté que pour chaque emploi vert créé, 2,2 emplois ont été perdus dans d’autres domaines de l’économie comme un coût d’opportunité.
Ce qui est pire, l’Espagne a consacré 750 000 $ pour créer chaque emploi vert, et seulement 1 sur 10 de ces emplois verts étaient permanents. Le reste a disparu après la phase de construction initiale.

Ce n’est pas un plan à long terme pour la croissance d’une économie ou la création d’emplois, et nous devrions apprendre de l’Espagne de l’expérience emplois verts.
.
L’étude complète sur la réalité espagnole de la débâcle des emplois verts .
.
.
.
RÉPONSE À SUISSE ÉOLE: LE SYNDROME EOLIEN EXISTE!!! La compilation des rapports d’études, ainsi que de nombreux essais et témoignages, Bonne lecture, bonne visite!
.
.
.
.
COLLECTIF PRINTEMPS ÉOLIEN, L’ACTION C’EST PAR ICI!
.
J’ai l’immense plaisir de vous présenter le nouveau venu sur la scène de l’opposition éolienne.
Voici qu’est né en ce jour du 21 mars 2012, le collectif du Printemps Éolien
.
EXTRAITS:
.
Le Printemps éolien va vous permettre à vous qui
êtes sur cette page, d’apporter votre pierre
personnelle au mur qu’il nous faut construire face
à ce tsunami de béton qui menace notre pays.

Convaincu? Concerné? Un parc va-t-il impacter
votre cadre de vie? Vous désirez faire quelque
chose? Vous pouvez participer à l’action du
Printemps éolien.
.
COMMENT CELA FONCTIONNE-T-IL ?
.
Vous trouverez sur ces pages diverses lettres
téléchargeables adressées à différentes
personnalités qui, d’une manière ou d’une autre,
sont ou seront actrices actives dans la
réalisation des projets éoliens suisses.

Nous vous invitons à participer à la diffusion
de l’information envers les personnes qui vont
engager notre pays sur le chemin de
l’industrialisation éolienne, et de leur
rappeler certaines des responsabilités des
fonctions qu’ils occupent.

Ces lettres types, au fur et à mesure qu’elles
seront mises en ligne peuvent être envoyées
telles quelles ou personnalisées selon votre
désir. Pour donner plus de poids à cette action,
nous vous suggérons de les envoyer en lettre
signature. Mais il va de soi que ce type d’envoi n’est pas
obligatoire.

21 mars 2012, Le Collectif Printemps Éolien.
.
.
COLLECTIF PRINTEMPS ÉOLIEN, L’ACTION C’EST PAR ICI!
.
.
.
.
BILLET PRÉCÉDENT: LES NUISANCES DE L’INDUSTRIE ÉOLIENNE ET LA NÉCESSITÉ D’APPLIQUER LE PRINCIPE DE PRÉCAUTION.
.
.
.
HUMOUR: le portrait de Mademoiselle Isabelle Chevalley vu par la Tuile ;.)

 

omid from mashhad, Iran Edit

woooooow!
very nice & beautiful!!!!!!!!!!!!!

21 Mar 2012 11:49am

Myrisa Jones from Switzerland Edit

.
Un communiqué de l’EPAW:
.
http://www.epaw.org/press/EPAW_NA-PAW_media_release_6Mar2012.pdf
.
.
Traduction:
.
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE
6 mars 2012
SCOOP

.
Le syndrome éolien affecte plus de personnes que prévu auparavant.
.
Une enquête a été menée sur le bruit des éoliennes dans le cadre d’un mémoire de maîtrise par Zhenhua Wang, un étudiant diplômé en géographie de l’Environnement et de la Population, à l’Université d’Adélaïde en Australie.
Les résultats montrent que 70% des personnes questionnées vivant à 5 km, déclarent être négativement affecté par le bruit des éoliennes, avec plus de 50% d’entre eux «très ou modérément affecté négativement « .
Ce chiffre est considérablement plus élevé que ce qui a été trouvé dans des études antérieures menées en Europe.
L’enquête a été réalisée dans le voisinage de la ferme éolienne de Waterloo, en Australie du Sud, qui est composée de 37 éoliennes Vestas -V90 de 3 MW, et qui s’étend sur 18 km (1).
Ces méga turbines sont signalées comme émettant plus de bruits de basse fréquence (LFN) que les petits
modèles, (Note de la traduction: N’en déplaise à Nordmann et Chevalley, qui affirment toujours le contraire de ce que révèlent les dernières études scientifiques.) ce qui implique que davantage de personnes sont touchées et à de plus grandes distances par les symptômes habituels du syndrome éolien (Wind Turbine Syndrome (WTS: L’insomnie, les maux de tête, nausées, le stress, la diminution de la capacité de concentration, l’irritabilité, etc, conduisant à une moins bonne santé et un réduction de l’immunité à la maladie.)
.
Le gouvernement danois a reconnu récemment que le bruit de basse fréquence (Low Frequency Noise) est un élément aggravant dans les nuisances sonores qui affectent les voisins des parcs éoliens.
.

Cette situation a incité à limiter les niveaux des bruits de basse fréquence autorisés dans les maisons, à 20 dB (A) dans leur règlement des émissions.
Malheureusement, comme dénoncé par le professeur Henrik Moller, ils ont manipulé les paramètres du calcul, de façon à permettre que le LFN à l’intérieur des maisons atteignent 30 dB (A) dans 30% des cas.
« Presque personne n’accepterait 30 dB (A) dans leurs maisons pendant la nuit », a écrit le Professeur le mois dernier (2).
.
Un résumé de l’enquête australienne a été publiée (3), mais les maîtres de thèse ne l’ont pas
mise dans sa totalité à la disposition du public.
Dans l’intérêt de la santé publique, la Plateforme européenne contre l’éolien industriel (EPAW) et la plateforme nord-américaine contre l’éolien industriel (NA-PAW), ont demandé à l’Université d’Adélaïde de publier librement cet important document.
Un voisin de la ferme éolienne de Waterloo, M. Andreas Marciniak, a écrit à un bureau du journal local la semaine dernière:
« Pensez-vous que c’est drôle qu’à mon âge je doive aller à Adélaïde dans un hangar. Ma mère et mon frère ont dû déménager à Hamilton dans une caravane sans l’eau ou l’électricité? « (4)
.
M. Marciniak et son frère ont été informés par leur médecins traitants, y compris un cardiologue, qu’ils devaient quitter leurs foyers et ne pas revenir quand les éoliennes tournent.
.
Combien de personnes seront forcées d’abandonner leurs foyers avant que les gouvernements offrent leur attention aux demandes de dédommagement des milliers de victimes des éoliennes représentées par l’EPAW et l’NAPAW?
.
« Il faudra du temps pour rassembler assez d’argent pour un gros procès », affirme Sherri Lange, de la NAPAW, « mais le temps est de notre côté: le nombre des victimes est en constante augmentation.
.
.
Personnes-ressources:
Mark Duchamp +34 693 643 736 (Espagne) Skype: mark.duchamp
Directeur exécutif, EPAW
http://www.epaw.org
save.the.eagles @ gmail.com
Sherri Lange +1 416 567 5115 (Canada)
Chef de la direction, NA-PAW
http://www.na-paw.org
kodaisl [AT] rogers [DOT] com
.
Références:
(1) – http://ecogeneration.com.au/news/waterloo_wind_farm_officially_opened/054715/
(2) – http://www.epaw.org/press/EPAW_NA-PAW_media_release_10Feb2012.pdf
(3) – http://www.wind-watch.org/documents/evaluation-of-wind-farm-noise-policies-in-
Australie du Sud /
(4) – Lettre envoyée au rédacteur en chef, de la radio Burra par M. Andreas Marciniak, victime du parc éolien
.
Commentaire:
Les autorités politiques suisses devraient être davantage attentives à ce qui se passe partout à l’étranger sous peine de se retrouver très vite confrontées à de graves problèmes.
Car se rendent-ils compte enfin, que la Suisse va devenir le seul pays à installer autant de machines terrestres de plus de 180 m de haut si près des habitations?
.
.
.
.
.

.

.
http://www.epaw.org/press/EPAW_NA-PAW_media_release_6Mar2012.pdf

13 Apr 2012 4:53pm

@Myrisa Jones: .
Merci Myrisa, nous sommes très heureux de vous retrouver parmi nous!
Votre commentaire renvoie à ce billet sur le principe de précaution.
.
Sur le web actuellement plusieurs déclarations de déni de nuisances:
.
Miss Sig, bien sur et son Iphone-sonomètre scientifique, classant les nuisances des éoliennes au rang de mythe, non ce n’est pas un gag…
.
KohleNusbaumer, sur sa page d’accueil et sa déclaration, je cite, « Les infrasons émis par des éoliennes sont environ 1000 fois trop faibles pour être ressentis et donc avoir un effet sur la santé ».
.
Suisse Eole qui déclare que le syndrome éolien n’existe pas, organisme subevntionné par la Confédération…
.
Enfin pour finir, Madame Doris Leuthard, cheffe du DETEC à Berne, département qui alloue des subventions à Suisse Eole et qui est donc partie prenante dans ces déclarations de déni de nuisances…
.
Sans oublier la Suva et les médecins cantonaux de chaque cantons concernés qui devraient anticiper et faire faire les études et investigations qui s’imposent, compte tenu des ambitions éoliennes de notre pays…
.
Vous je ne sais pas, mais il me semble que nous pouvons mettre à germer la deuxième fournée de lettres sur printemps…

Myrisa Jones from Switzerland Edit

Voilà les usines à gaz en Suisse pour pouvoir sortir du nucléaire…
Tiens! Tiens!
Je croyais que quelques milliers d’éoliennes installées en Suisse allaient nous permettre de fermer sans problème toutes nos centrales nucléaires!
N’est-ce pas ce que tous les marchands de vent et leurs apôtres clament depuis des années?
En oubliant d’ailleurs de préciser au passage que chaque parc éolien installé, puisqu’il produit de manière intermittente environ 1 jour sur 5, en moyenne par année, nécessite forcément une centrale thermique (gaz ou charbon) de puissance équivalente capable de prendre le relais immédiatement lorsque le vent ne souffle pas…
Ils ont oublié.

16 Apr 2012 6:01pm

@Myrisa Jones: Paru à ce sujet, un micro sondage de 24 Heures avec la question suivante: êtes-vous pour ou contre l’ouverture de centrales à gaz? plus de la moitié des votants ont répondu non. Normal aurais-je envie de dire, si de bonne foi, (quoique naïve et teintée d’ « autruchisme ») ils ont cru les bobards de nos supers spécialistes en énergie, Nordamnn, Chevalley, Van Singer, qui clament à qui veut bien l’entendre le miracle du renouvelable… Ces gens feraient bien de s’informer avant de se prosterner devant ce mirage…Et de faire tomber les imposteurs…

Vent-de-Folie from Là-haut, Switzerland Edit

.
A lire les remarques du professeur Dr. Manfred Nelting, Bad Arolsen au sujet des infrasons.
Le document complet ici.
.
Un document à joindre peut-être pour une lettre à Madame Doris Leuthard à mettre en ligne prochainement sur Printemps….

myrisa Jones from Switzerland Edit

Pour continuer l’information sur les nuisances graves des grandes éoliennes industrielles sur la santé humaine

The Society for Wind Vigilance a publié sur son site, une revue de 170 pages, dont 26 pages de références dans la bibliographie en fin de document.

Ce résumé des connaissances actuelles, quant aux nuisances sonores des éoliennes industrielles sur la santé humaine est sans appel.
Il est téléchargeable sur le lien suivant:



http://www.windvigilance.com/about-adverse-health-effects/resource-centre



Wind Turbines and Proximity to Homes:  
The Impact of Wind Turbine Noise on Health 
A review of the literature and discussion of the issues. 

Barbara J Frey & Peter J Hadden
January 2012.

 

Il peut être utilisé tel quel et envoyé aux politiciens suisses qui ne sont pas informés ou refusent encore de l’être.

Car il n’est plus possible de dire qu’il n’y a pas d’études épistémologiques et scientifiques valables, déjà réalisées ou en cours, ni de nier les premières constatations et les premiers résultats qui sont alarmants, en prétextant qu’il n’ y a pas de preuves scientifiques.



De plus, voici ce que nous pouvons rappeler:



Position de l’OMS au sujet des mesures de précaution.


 »Dans tous les cas, le bruit devrait être réduit au niveau le plus bas réalisable dans une situation particulière. 
Quand il y existe un risque que la santé publique soit mise en danger, une mesure devrait être prise pour protéger la santé publique sans attendre que la preuve scientifique soit pleinement établie. »


Organisation mondiale de la santé (1999). Directives de l’OMS relatives au bruit dans l’environnement. Genève; OMS, 1999, 94 p. Ilustr., auteurs : B. Berglund, T. Lindvall, D. H. Schwela.




Lorsque l’on lit, à la page 144, les distances recommandées pour respecter le principe de précaution, on comprend mieux pourquoi le promoteurs font tout et feront tout pour nier les graves nuisances sonores des grandes éoliennes industrielles:
Jusqu’à 25m de haut: 1km
De 25m à 35m: 1,5 km
De 35m à 100m: 2 km
Plus haute que 100m: 3 km



Dans le canton de Vaud, les autorités et les promoteurs ont calculé ce rayon de 3km nécessaire autour des parcs prévu, pour voir s’il était possible de respecter ainsi le principe de précaution.


Le résultat est effectivement sans discussion :



Il impossible d’implanter autant de machines de puissance et de taille si élevées sur un territoire aussi exigu et à l’habitat dispersé!



En conséquence et avec la planification actuelle, il ne reste que deux choix possible :



1- On privilégie l’implantation de cette industrie, en invoquant l’intérêt général, mais au détriment d’une importante partie de la population. 
Ce sont 25 % de personnes, qui seront atteintes, à des degrés divers par les nuisances sonores et visuelles. 
En terme médical, c’est une épidémie! 
(Alors que selon de nombreux politiciens dont Maillard, Nordmann, De Quattro, Chevalley, Van Singer, Recordon, etc. etc., il ne s’agit que d’une « minorité » dérangeante qui doit être sacrifiée. De force, si nécessaire!)



2- On privilégie les êtres humains, leur santé et leur habitat en usant du principe de précaution, et cette industrie est condamnée à ne s’implanter dans les lieux « désertiques » éloignés des habitations dans un rayon de 3 km au minimum pour les bruits audibles. 
Pour les vibrations inaudibles des basses fréquences, qui perturbent les êtres humains, aussi sensibles que les radars, les distances doivent être de plus de 10km.



Conclusion:



En Suisse, ce n’est donc pas l’Arc jurassien, ni le plateau qui doivent être privilégiés pour l’installation des grandes éoliennes industrielles de plus de 150m de haut, mais l’Arc alpin, peu habité, et qui occupe, nous le rappelons ici, environ 40% de la superficie du territoire suisse!

Une personne connaissant l’anglais serait-elle disposée à traduire la conclusion et les recommandations de ce document, en français? Il ne s’agit que de 3 pages. (pages 141 et 143-144)

Car il est important de les mettre à disposition d’un plus large public.

23 Apr 2012 7:54am

@myrisa Jones: .
.
Avec vous Myrisa, à ceci près…
.
Si les hélices ne sont pas à leurs places dans tous les sites prévus en raison de leurs densités d’habitations, il n’en reste pas moins que le problème de nuisances sonores n’est de loin pas le seul bouton sur la figure du miracle renouvelable.
Et que tout le reste de ce que nous reprochons à cette industrie avide de subventions sera applicable pour une implantation dans l’Arc Alpin.
.
Mais peut-être était-ce un clin d’oeil pour faire réagir les gens qui trouveront incongrue l’idée de planter 1000 hélices dans des régions aussi extraordinaires que les crêtes du glacier d’Aletch, les sublimes plateaux du Vallon de Réchy ou encore sur les flancs somptueux des 4000 de la Couronne Impériale si chère à nos alpinistes?
.
Je vois bien où vous voulez en venir, chère Myrisa: Si ces choses sont totalement déplacées sur nos plus authentiques et nos plus sauvages territoires, elles le sont , à fortiori encore plus dans des régions où vivent des personnes!
.
. Une seule chose: une Suisse SANS éoliennes, et BASTA!
.
.
.

Myrisa Jones from Switzerland Edit

Voici 2 livres incontournables et 2 films pour mieux comprendre ce qui se passe au niveau mondial, et pourquoi les nouvelles industries du « greenwashing » sont devenues à ce point puissantes alors qu’elles vont accélérer la destruction de l’environnement sous prétexte de le protéger.
Tous ceux qui en Europe et ailleurs, et désormais en Suisse, luttent contre le mensonge des éoliennes industrielles doivent comprendre contre quoi ils luttent et pourquoi c’est si difficile.

« La stratégie du choc » par Naomi Klein

http://www.evene.fr/livres/livre/naomi-klein-la-strategie-du-choc-34620.php

Résumé:
Qu’y a-t-il de commun entre le coup d’état de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, l’effondrement de l’Union soviétique, le naufrage de l’épopée Solidarnösc en Pologne, les difficultés rencontrées par Mandela dans l’Afrique du Sud post-apartheid, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami qui dévasta les côtes du Sri-Lanka en 2004, le cyclone Katrina, l’année suivante, la pratique de la torture partout et en tous lieux – Abou Ghraib ou Guantanamo, aujourd’ hui ? Tous ces moments de notre histoire récente, répond Naomi Klein, ont partie liée avec l’avènement d’un ‘capitalisme du désastre’. Approfondissant la réflexion entamée avec son best-seller, No logo Naomi Klein dénonce, ici, documents à l’appui, l’existence, depuis plus d’un demi-siècle, de stratégies concertées pour assurer la prise de contrôle de la planète par les multiples tenants d’un ultralibéralisme qui a systématiquement mis à contribution crises, désastres ou attentats terroristes – et qui n’a pas hésité, du Chili de Pinochet à Guantanamo – à recourir à la torture sous diverses formes pour substituer aux acquis des civilisations et aux valeurs de démocratie la seule loi du marché et la barbarie de la spéculation.

http://cdurable.info/Le-triomphe-de-la-cupidite-Joseph-Stiglitz-Crise-Economie,2351.html

Le triomphe de la cupidité par Joseph Stiglitz
Le Prix Nobel d’économie prédit la fin d’un monde:
Sommes-nous à l’aube de la fin du capitalisme ou de la mort d’un système ?

Résumé:
Voici un livre qui était très attendu : l’analyse de la crise et de l’avenir de l’économie mondiale par le célèbre prix Nobel qui dénonce, depuis plus de 10 ans, le fondamentalisme du marché, la libéralisation à outrance des capitaux, les dérégulations et la montée des inégalités. Joseph Stiglitz est l’un des très rares économistes qui avait prédit les risques de crise. Pour l’auteur, ce qui s’est passé en septembre 2008 est comparable à la chute du mur de Berlin pour le communisme en 1989. Il s’agit donc aujourd’hui de la fin d’un système et de la nécessité vitale de penser autrement le monde. Ce livre sera sans conteste un livre de référence tant la réputation mais également la force d’analyse et de prédictions de l’auteur sont grandes.

Et pour ceux qui n’aiment pas lire, les 2 films documentaires suivants:

1.Inside job (vostfr):
http://www.tagtele.com/videos/voir/70416

Résumé:
La dépression mondiale, Au travers d’enquêtes approfondies et d’entretiens avec des acteurs majeurs de la finance, des hommes politiques et des journalistes, le film retrace l’émergence d’une industrie scélérate et dévoile les relations nocives qui ont corrompu la politique, les autorités de régulation et le monde universitaire.
2. City de Londres, la finance en eaux troubles.

http://www.dailymotion.com/video/xmavhw_la-city-la-finance-en-eaux-troubles_news

Résumé:
Mathieu Verboud propose une enquête sur l’un des plus importants paradis fiscaux méconnu du grand public : la City de Londres.

Comment a-t-elle réussi à être un des acteurs majeurs de la dérégulation financière, des bonus extravagants, de la culture du profit à court terme, de la fiscalité douce mais aussi du secret bancaire, de l’évasion fiscale et du blanchiment d’argent ?

Il est vrai que l’endroit est particulier : la City n’est pas un « borough » comme les 32 autres quartiers de Londres, il jouit de nombreux particularismes : les électeurs sont les personnes physiques et morales installées dans le borough, le Lord Mayor de la City dispose d’une large autonomie par rapport à la ville de Londres, notamment en matière de police, etc.

Le film montre comment l’organisation discrète de la City, avec ses us et coutumes étranges, lui permet de peser sur toutes les velléités politiques de réguler le monde de la finance et même, quand c’est son intérêt, de pouvoir mettre à genoux des Etats, comme cela a été le cas avec la Grèce récemment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s