LETTRE À ISABELLE CHEVALLEY

MAIN AMICALE PETIT

.
.
.
IL VAUT MIEUX LIRE CECI QUE D’ÊTRE AVEUGLE!
Sur les pages de notre chère Isa, nous découvrons ceci et pouvons lire la phrase suivante:
.
« Suisse Éole demande aux associations écologistes de ne pas abuser de leur droit de recours et TEND UNE MAIN AMICALE à ces associations en espérant de leur part une collaboration plus intense encore. »
.
Vous avez bien lu. Cela ne s’invente pas .
.
Les mots c’est très joli. Sauf que, parfois, ils sont vides de sens…La confiance, c’est mieux. Mais là, dans le cas qui nous intéresse, c’est pas gagné. Vous savez pourquoi? LA CONFIANCE SE GAGNE, ET POUR LA GAGNER, IL FAUT DES ACTES! Autant dire que Suisse Eole, sa reine, sa cour et ses suivants partent perdants.
.
.
.
MAIS QUOI DONC?
Pardon, je m’égare, vous n’avez peut-être pas tous suivi les derniers événements. Je vais donc faire un rapide topo et profite de ce post pour adresser un mot tout spécial à Isabelle Chevalley et lui expliquer pourquoi, d’abord nous sommes morts de rire à sa proposition de main amicale, et secondo pourquoi nous n’accordons aucune confiance à ses propos.
.
Suisse Eole donnait une réception ce lundi 31 août 2015 et gratifiait l’entier de la presse suisse du communiqué que voici. Communiqué repris presque dans son ensemble,ainsi que Madame IC le mentionnait dans ses pages. Les voix dissonnantes (un peu mais pas trop) de la presse n’ayant pas retenu son attention. Trois mots en passant pour juste relever le manque de recul et de distance de l’ATS qui ne fait pas grand chose de plus que de rapporter les mots du communiqué et qui confirme n’avoir plus rien à voir avec du journalisme d’investigation… Mais ceci nous le savions déjà et nous n’en sommes pas étonné
Comme ce n’est pas à l’ATS que je m’adresse aujourd’hui, voici donc le menu du jour…
.
.
.
LETTRE À ISABELLE CHEVALLEY
.
Chère Madame Chevalley,
.
.
.
Ce post vous est tout spécialement adressé.
Oh ne faites pas semblant d’être surprise! Vous savez que nous savons que vous lisez ce que nous écrivons et que vous suivez ce que nous publions.
.
Mais si, mais si, voyons…Vous nous avez piqué des visuels, des tournures de phrases et autres petites choses. Peu importe que votre communication soit en panne d’inspiration ou que la notre vous chatouille, ceci nous a permis de confirmer notre impression que vous suiviez de près nos frémissements…
.
Je ris du fait que vous puissiez penser que allons croire en la sincérité de votre main amicale compte tenu du passif de Suisse Éole, des promoteurs et du vôtre. La fin même de votre phrase dément l’intention prétendue. Ã quel genre de collaboration pensez-vous exactement? Du genre de celles soumises de certains qui peut-être par manque de courage(?), n’osent pas dénoncer l’imposture et le piège tendu par l’industrie « verte » et n’ont pas été trop difficile à convaincre?
.
.
.
Disons le en clair, vous pouvez d’ores et déjà oublier ce genre de collaboration – soumission. Pire, oser l’évoquer ne fait que renforcer notre détermination.
Je me promène dans les lignes que vous avez écrites pour ce communiqué. Pas la peine de nier, l’utilisation du mot intolérable vous colle si bien à la peau, qu’il est inutile de prétendre qu’il ne vient pas de vous…
Bref. Passons aux choses sérieuses. Rigoler c’est bien, mais il ne faudrait pas abuser. Surtout quand on lit de quelle manière vous orientez la lumière sur la réalité du terrain.
.
.
Pourquoi donc ne parlez-vous pas des communes jurassiennes qui vous ont claqué la porte au nez, et, pour certaines communes, carrément prohibé leur implantation ? (Du temps où vous colportiez pour les SIG…Cette incurie a-t-elle d’ailleurs quelque chose à voir avec votre désamour-divorce d’avec les SIG ? Vous ne nous le direz jamais et c’est dommage, nous sommes friands de petits potins, vous savez !)
Vous savez, ces terres qui s’appellent les Franches-Montagnes et qui ont le malheur d’avoir vu pousser ces choses que vous trouvez si belles… (Et là, permettez-moi de vous dire que je me fais vraiment du souci pour votre sens de l’esthétique ;-)).
.
.
La population n’est pas, comme vous le fantasmez peut-être, unanime derrière votre vision d’un futur vert.
.
.
.
Vous parlez de Sainte-Croix ! Intolérables opposants qui n’ont pas respecté le vote populaire…Mais que fait la police ? Vous savez pourtant dequelle manière s’est déroulée la campagne…Même si vous ne voulez pas l’admettre. Ou même si vous vous en fichez. Pour un « dogme », tous les moyens sont bons, n’est-ce pas ? 70 voix d’écart instrumentalisées par tous les promoteurs et les politiciens pour en faire un plébiscite national en faveur de cette énergie ? Mais quel immense gag !
.
.
.
Ne cédant pas à l’intimidation, les opposants ont tenu bon et ont continué les procédures. Ils ont eu bien raison car la justice leur a donné raison sur les « études » concernant le bruit et l’avifaune, qualifiées de, je cite, si lacunaires qu’elles ont rendu impossible une pesée des intérêts !
.
Direz-vous, Chère Isa, qu’il est INTOLÉRABLE que la justice de ce pays fasse son travail ? Que les citoyens se défendent contre des mauvais projets bâclés, mal ficelés, et présentés comme exemplaires par des promoteurs et des politiciens qui voudraient fouler au pied les droits démocratiques ?
.
.
.
Quand aux études psy attestant de la bonne acceptance, voici que recommence mon fou rire…Je crois que vous faites allusion à ce rapportcommandé par l’OFEN, et commis par une psychologue allemande qui confessait être impressionnée de tout ce que la psychologie pouvait faire pour convaincre les gens des bienfaits de l’écologie…
Et ceci nous promettait un travail très objectif !
.
.
Mauvaise pioche car une telle étude est à mettre à la corbeille ! Ce n’est pas moi qui le dit mais la revue Sciences que vous connaissez peut-être qui l’affirme : en effet 75% des études et travaux psychologiques ne sont tout simplement pas reproductibles…C’est dommage hein ?
.
.
Oserais-je vous suggérer, Chère Isa, de vous mettre à niveau, côté sciences ?
.
.
Car oui, les nuisances et la nature des émissions sonores des éoliennes sont connues depuis 1982, et la toute récente littérature sur les effets physiologiques d’ailleurs très riche. Sur ce coup-là, je vous laisse chercher par vous-même.
.
.
Quand on publie des références de 1966 et des mesures acoustiques faites avec un I-phone, je crois qu’il est temps d’apprendre à se servir devrais outils de recherche, qu’en pensez-vous ? De vous à moi, brandir d’une main votre doctorat et de l’autre des contre-argumentations étayées pour une bonne part par Wikipédia, avouez que cela tache un peu…Cela fait même débutante, je trouve…
.
.
.
Mais bon, c’est pas tout ça…Je ne vais pas abuser de votre temps plus longtemps,…Et, concernant votre main amicale, vous allez apprendre ce que signifie prendre un vent, pour emprunter un vocable aux d’jeuns que sont nos enfants !
.
.
Bonne lecture et à bientôt….

De la part de Vent de Folie et des Teigneuses du Jura qui vous envoient leurs meilleures pensées!

.
.
.
.
.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s